1/1

Vincent Barraud avoue qu'il va violer la Loi sans scrupules

 

Le 10 août dernier, les 90 Maires du territoire du SIL ont reçu une plaquette de présentation du Centre Multi-filières d’Échillais.

 

 

 

Nous venons de leur adresser notre réponse aux affirmations toujours aussi mensongères de Vincent Barraud (photo Sud-Ouest).
 
Dans sa lettre d’accompagnement, il prétend qu’il s’agit là d’une « installation moderne ». Première contre-vérité. En effet, l’incinération est une technique de traitement des déchets complètement dépassée, que la France comme l’Europe recommandent d’éviter. Dès 2008, dans sa Directive du 19 novembre, l’Europe indiquait que « le réemploi et le recyclage doivent être préférés à l’incinération », afin de « mettre en place une société du recyclage » et d’« assurer la protection de l’environnement et de la santé humaine. » Et la Loi du 17 août 2015 sur la transition énergétique reprend les mêmes principes.
 
Or, page 2 de sa plaquette, au lieu d’appliquer la Loi, Vincent Barraud avoue qu’il va la violer sans scrupules. Sur 97 000 tonnes traitées chaque année, il recyclera seulement 2,5 % (2 400 t de métaux), stockera 8 % (7 600 t), triera avec une machine ­­-le TMB- 18,5 %  (18 000 t de fermentescibles), et brûlera inconsidérément 71 % (69 000 t).

Lire la réponse de PRA'

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags