1/1

Linky : Importante audience au tribunal de Nanterre (92) pour faire enlever un compteur Linky

30/11/2017

 

Depuis près de deux ans, le distributeur ENEDIS (filiale à 100% d'EDF) a recruté des entreprises sous-traitantes privées pour remplacer de force les compteurs actuels d'électricité par des compteurs communicants "Linky", et ce en bafouant les refus de plus en plus nombreux de la part de centaines de milliers d'habitants et de centaine de communes.

Ce mouvement de refus se développe sous plusieurs formes complémentaires : refus de laisser les installateurs accéder aux compteurs situés dans les logements, compteurs extérieurs barricadés (barres en métal, briques, etc), délibérations municipales, mobilisations collectives dans les immeubles, quartiers, communes, etc, mais aussi procédures en justice.

A cet effet, le cabinet d'avocats Artemisia a été contacté pour mettre au point des délibérations et arrêtés municipaux (1) mais aussi pour défendre les particuliers. C'est ainsi que plusieurs procédures ont été engagées, soit pour faire enlever des compteurs Linky déjà imposés, soit pour empêcher l'installation de compteurs Linky.

C'est précisément dans le cadre d'une de ces procédures qu'une audience très importante a lieu ce jeudi 30 novembre à 9h30 au Tribunal de Grande Instance de Nanterre pour faire enlever un compteur Linky imposé à une habitante de Bagnolet (2).

Au-delà des graves problèmes causés par les compteurs Linky - incendies (3), appareils qui dysfonctionnent (4), installation qui disjonctent (5), factures qui s'envolent (6), captation d'innombrables informations utilisables à des fins commerciales et policières (7), problèmes sanitaires du fait des ondes générées par le système Linky (et non par les seuls compteurs), etc - il s'agit bien ici d'une question de démocratie.

Il est en effet inadmissible que les dirigeants d'Enedis bafouent les valeurs du service public en incitant leurs sous-traitants à mentir, intimider, pénétrer illégalement chez les habitants et parfois les bousculer, etc (8). De même, il est inacceptable que les dirigeants d'Enedis mentent aux élus municipaux ou les menacent de sanctions, d'annulation ou de report de travaux prévus, etc.

Il serait aussi souhaitable que le ministre de l'Ecologie donne enfin son point de vue sur le programme Linky qui consiste avant tout à détruire 35 millions de compteurs actuels en parfait état de marche avec des conséquences dramatiques sur le plan environnemental et financier.


                                                                        ---------------------------------------

(1) Les procédures sont en cours. Enedis ment en prétendant que les délibérations sont "annulées"

(2) D'autres procédures sont prévues par la suite par exemple en Ariège et à Paris

(3) http://refus.linky.gazpar.free.fr/incendies-linky.htm

(4) http://refus.linky.gazpar.free.fr/appareils-fous.htm

(5) http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-disjoncte.pdf

(6) http://refus.linky.gazpar.free.fr/factures-multipliees.htm

(7) https://www.ldh-france.org/linky-compteur-communicant-en-dit-beaucoup-notre-vie-privee

(8) http://refus.linky.gazpar.free.fr/EXACTIONS-ENEDIS-LINKY.pd

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags