1/1

Communiqué de PRA sur l'Enquête Publique

 

Suite à l' Enquête Publique, le Commissaire-Enquêteur vient de rendre son

Rapport : il émet un avis favorable au démarrage de l'hyper-incinérateur !



Ce Rapport témoigne d'une mauvaise foi affligeante.

Un exemple entre mille ? L'organisme de contrôle Bureau Véritas a fourni aux promoteurs du projet des attestations sismiques frauduleuses.

Sur ce point, le Commissaire-Enquêteur admet sans discussion l'affirmation suivante de nos adversaires à propos de Véritas : « Ses compétences et son expertise sont reconnues et ne peuvent pas être remises en cause.  »

Et en revanche, il « oublie » de mentionner que le Ministère lui-même a contredit les attestations de Véritas,  trois mois après le démarrage du chantier. Lequel Ministère nous a confirmé par écrit (le 3 septembre 2015) que la Loi n'est pas respectée :

« L'ensemble des bâtiments aurait dû être classé au moins au niveau II » (ce qui signifie que 90 % du site n'est pas classé en II, et donc pas du tout protégé contre les secousses sismiques). 

Pourquoi le Commissaire-Enquêteur ne fait-il entendre qu'un son de cloche ? Parce que, s'il rappelait le courrier du Ministère, il devrait en conclure que cet incinérateur de 300 tonnes, qui transforme des déchets banals en déchets extrêmement toxiques, n'est ni conçu ni construit pour résister à un séisme. Et il devrait admettre que le four risque bien de se transformer en un gigantesque brasier toxique !

Ainsi, tous nos adversaires se cachent derrière « l'Autorité suprême et infaillible » de Bureau Véritas. Il n'en demeure pas moins vrai que, par ses attestations mensongères voire criminelles, Bureau Véritas met en danger la population.

Nous le ferons condamner à rembourser la facture des travaux, soit 90 millions d' euros.



Le Conseil d'Administration de Pays Rochefortais Alert'

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags