1/1

Pesticides : Lettre ouverte aux médecins

14/01/2019

 

Madame, Monsieur,

 

En tant que professionnel(le) de santé, sans doute êtes-vous déjà informé(e) de la préoccupation majeure que constitue l’utilisation des pesticides de synthèse pour la biodiversité et pour la santé dans notre pays.

Les rapports de l’INSERM et du CIRC ont établi que nombre de ces produits étaient des cancérigènes possibles, probables ou certains. Santé Publique France admet leur incidence sur la maladie de Parkinson. Leur responsabilité est suspectée dans l’agénésie transverse des membres supérieurs des enfants (les « bébés sans bras »). De nombreuses autres études attestent de multiples atteintes possibles – au niveau génétique, métabolique, hématologique, neurologique, endocrinien – des pesticides de synthèse sur la santé humaine. L’augmentation de l’incidence des cancers de l’enfant est particulièrement préoccupante.


Sur un plan plus large, les pesticides contribuent à une part importante de l’effondrement de la biodiversité dans notre pays : en trente ans, les oiseaux des champs ont vu leurs effectifs diminuer de 40 % en moyenne et des études laissent penser que, dans certains secteurs, on aurait perdu jusqu’à 80 % des invertébrés.

 

Pour qui comprend le vivant et se projette dans l’avenir, il ne fait aucun doute que cette situation, si elle se poursuivait, pourrait sonner le glas de notre propre espèce. Face à ce constat alarmant, le principe de précaution est totalement bafoué. Non seulement aucune mesure sanitaire sérieuse n’a véritablement été prise, mais au lieu de cela, des guerres d’experts, posant la question de l’intégrité scientifique, permettent depuis des années à cet écocide de continuer à s’aggraver.

 

Parce qu’un compte à rebours du vivant est engagé, et parce qu’il est vain de soigner une humanité que d’autres empoisonnent, nous espérons que vous aurez à cœur de signer et surtout de relayer cet appel.

Si le cœur vous en dit, merci de l’afficher dans votre cabinet, de donner à vos patients la possibilité de le signer, et si possible de le transmettre autour de vous. Chacun peut retourner les signatures collectées à l’adresse figurant sur l’appel ou signer directement sur https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

 

Nous vous sommes reconnaissants de votre aide pour que cesse l’empoisonnement généralisé du monde que nous empruntons à nos enfants.

 

 

https://www.facebook.com/events/2391727414446807/

 

Appel à la résistance pour l'interdiction de tous les pesticides :

Prochain RDV à Rochefort, vendredi 1er février devant la mairie, de 18h30 à 19h30.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags