1/1

Pour la protection des eaux de baignade

17/07/2019

 

 PRA’ s’est entretenue avec les associations environnementales de la CARA* (Saint-Palais Environnement, Les Amis de Saint-Palais et Royan Vaux Environnement) et s’est alarmée de la dégradation de la qualité de l’eau de l’estuaire.


En cause :

La pollution des eaux de la Charente et de la Seudre par les pesticides (glyphosate) dont l’interdiction est sans cesse retardée par nos élus,


mais également la toxicité des eaux rejetées par la station d'épuration de Saint-Palais, qui dépasse largement les normes autorisées, contamine les eaux de baignade des plages du Platin et de la Grande Côte (entre La Palmyre au nord et Royan au sud) et contraint de plus en plus souvent les professionnels du littoral (écoles de natation, de surf, d’aquagym...) à cesser leurs activités. (Recueil de témoignages en cours)

 

Si aucune amélioration significative de la qualité des eaux de baignade n’est observée en 2019, l’ensemble des plages du littoral royannais verra son classement se dégrader une nouvelle fois en fin de saison. La plupart seront déclassées en qualité suffisante et d’autres seront déclassées en qualité insuffisante, donc interdites à la baignade dès 2020 (et ce pour plusieurs années).

 

* CARA : Communauté d’Agglomération Royan Atlantique

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags