1/1

NOS ÉLUS AU PIED DU MUR !


Nous savons depuis plus d'un an, depuis le 10 février 2020, que le tri à la source des biodéchets sera une obligation au 31 décembre 2023. Avant cela, la loi de Transition énergétique pour la croissance verte prévoyait 2025.

Autrement dit, malgré ces dates buttoirs proches et nos demandes répétées pour une collecte séparée des biodéchets, les élus de la CARO qui siègent au SIL ont repoussé cette mise en place. Le SIL a préféré jouer sur deux arrêtés préfectoraux pour continuer à utiliser le TMB* et épandre des déchets polluants sur des terres agricoles.

Désormais au pied du mur, l’exécutif de la CARO propose encore de différer, sans communiquer de date, pour Rochefort, Tonnay-Charente, Fouras-les-Bains et Port-des-Barques, dans l’attente de "résultats plus approfondis" ! Et propose la collecte des gros producteurs de ces villes en 2022 avec le reste du territoire.

Une des compétences de la CARO est la collecte et le traitement des déchets. Même si la réduction et la prévention des déchets ne sont pas des compétences directes de la CARO, celle-ci peut néanmoins inciter les différentes communes à œuvrer dans ce sens. Qu'a-t-il été réalisé à ce jour pour réduire nos déchets ? Alors qu’il ne devrait presque plus rien rester dans nos poubelles grises, nous pouvons voir de gros sacs gris ou noirs tous les jours sur nos trottoirs. Le ramassage du verre en porte-à-porte a été abandonné, et il est certain, au bruit de certaines poubelles, que du verre s’y trouve toujours ! Pourquoi ne pas mettre en place la redevance incitative qui réduirait la production de déchets, et serait plus juste pour celles et ceux qui trient et produisent moins de déchets ?

Oui, Monsieur Blanché, pour reprendre vos paroles, la pédagogie c’est l’art de la répétition. Mais pour pouvoir répéter, il faut avoir dit. Or point d’ambassadeurs du tri, et trop peu d’explications pour nos touristes, curistes et concitoyens.

Nous vous invitons à prendre connaissance de ce qui a été réalisé à Thann Cernay en Alsace avec Michel Knoerr, écologiste, président du syndicat mixte, lauréat de l’appel à projets « zéro déchet, zéro gaspillage » cité en exemple par le ministère de la transition écologique et l’ADEME. Regardez la vidéo dans laquelle il explique comment, avec des séniors privés d’emploi, en binôme homme/femme, ils ont réussi ce pari en frappant à toutes les portes pour expliquer cette démarche et ce tri.

Oui, Monsieur Maugan, il faut expliquer et encore expliquer, plutôt que vouloir reporter la faute sur d’autres.

Cet hyper-incinérateur est bien une erreur, comme nous vous le disons depuis le début : le tri à la source des biodéchets va supprimer 30 à 40 % de déchets à incinérer ! Comment alimenterez-vous la bête ?


**

***** ***** *****


TMB = Tri mécano-biologique

La loi de transition énergétique de 2015 a qualifié le TMB de technologie “non pertinente”, et la loi anti-gaspillage de 2020 va encore plus loin :

  • elle conditionne l’autorisation de nouvelles installations de TMB ou l’augmentation de capacités d’installations existantes à la généralisation du tri à la source des biodéchets dans les collectivités concernées ;

  • elle interdit le versement d’aides publiques à ces installations ;

  • elle interdit d’utiliser la fraction fermentescible des déchets issus du TMB dans la fabrication de compost, à compter du 1er janvier 2027.



Posts Récents
Archives