1/1

Pollution : les fabricants de cigarettes doivent désormais financer le ramassage des mégots


Plus de 23 milliards de mégots sont jetés au sol chaque année en France !


Désormais, les entreprises du secteur du tabac vont verser une contribution financière, collectée par Alcome, un éco-organisme officiellement agréé par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Sa mission : réduire de 40 % les mégots jetés au sol d'ici 6 ans (et au-moins 20 à 30 % d'ici 3 ans).


Les sommes versées par les fabricants selon le principe du "pollueur-payeur" seront reversées aux collectivités, pour financer les campagnes de collecte, de sensibilisation, d'affichage, les opérations de nettoyage ainsi que les opérations de distribution de cendriers de poche sur les plages ou dans les rues.


Le saviez-vous ? D’après des chercheurs du ministère de la santé de l’État de New York, du Roswell Park Cancer Institute et de l’université Cornell, un filtre de cigarette est constitué de plus de 12 000 fibres. Au microscope, ces fibres sont en forme de Y et contiennent du dioxyde de titane brillant. Elles sont faites d’acétate de cellulose, une substance synthétique semblable au plastique et elles sont liées avec un plastifiant, la triacétine (triacétate de glycérol). Que du bon.


Après avoir filtré la fumée de la cigarette, les mégots contiennent d'autres produits toxiques : nicotine, traces de pesticides, phénols, ammoniaque, cadmium, arsenic et autres métaux lourds, tels le mercure ou le plomb, et il faut plus d'une décennie pour qu'ils disparaissent d'eux-mêmes. Beurk !


Exemples de coûts induits pour les collectivités :

  • Pollution des nappes phréatiques

  • Incendies de forêt

  • Dégradation des sites et de l'environnement

  • ...


Un vrai fléau qu'il faudrait purement et simplement éradiquer !



Sources : La ligue contre le cancer ; France Info du 11/08/2021 ; Mégot.com ; Cy-clope

Posts Récents