1/1

Risque de black-out électrique en France, comme une faille dans le système


Dimanche 3 avril 22, EDF nous a demandé de limiter notre consommation de courant : « demain lundi, évitez de faire la lessive et de mettre votre four en marche ainsi que vos radiateurs,...parce qu'il fait froid ! »


Plusieurs choses concourent à cette situation qui devient critique :

  1. La vague de froid printanier qui recouvre notre pays provoque une plus grande consommation de courant électrique.

  2. Le redémarrage le lundi des activités économiques gourmandes en électricité

  3. Le manque de production des centrales nucléaires : 26 réacteurs sur 56 sont en arrêt dont 6 en raison de risques dus à des fissures importantes dans les circuits, 3 en panne, et 17 pour maintenance.

Le nucléaire est devenue une énergie intermittente...


Nous devrons donc importer du courant ces jours-ci, à cause du froid et du lundi. Heureusement que nos voisins ont été plus prévoyants que nous en développant les énergies renouvelables, principalement éolien et solaire, qu'ils nous vendent gentiment. Grâce à eux nous pourrons continuer à éclairer nos rues, nos panneaux publicitaires et recharger nos voitures électriques sans restrictions !

La transition énergétique en France mériterait des ajustements si on voulait assurer notre indépendance, pour faire face aux aléas climatiques conjugués aux caprices de la mécanique compliquée des réacteurs nucléaires à bout de souffle.


Source : ACEVE (Jacques Terracher)

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags