1/1
1/1

Agir localement pour un environnement sain en écartant toute pollution et nuisance environnementale, pour obtenir une meilleure qualité de vie (air, eau, sol, odeurs, fumées...), telle est la mission de PRA'.

Soutenez-nous !

Florilège des graves négligences relevées lors d'une visite de la DREAL* le 28 septembre 2017 :
 

* DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
 

2 cuves d'acide phosphorique présentent des trous allant jusqu'à traverser l'épaisseur de la tôle !
3 cuves ont un revêtement interne apparent. L'une d'elles a perdu a minima plus de 50 % de son épaisseur.

Cependant, un projet de reconstruction (rétention + cuve) est à l'étude.

Les anciennes cuves de stockage d'acide phosphorique percées ont été interdites d'usage en janvier 2017, mais le démantèlement, la dépollution et le remblaiement de la rétention sont toujours en attente !

Aucune analyse des eaux de ruissellement des parkings n'a été effectuée depuis 2016. De récurrents dépassements des concentrations en azote, phosphore et MES (matières en suspension) doivent faire l'objet d'actions correctives urgentes.

La cuve de fioul présente 8 points de mesure inférieures à 6 mm. Elle devait être remplacée avant le 31 décembre 2017. Eh bien non !

Sans parler des rejets en Plomb de l'atelier granulation qui "semblent mal se diffuser de manière fréquente".

Ou encore les fréquents dépassements en acide fluorhydrique...

Quid encore de l'utilisation par l'exploitant des eaux de ruissellement chargées en Plomb et autres métaux, recyclées dans le lavage des gaz, voire rejetées dans le milieu naturel ?

De la non-conformité de son installation d'assainissement individuel associée aux vestiaires ?

Des cartes de dispersion atmosphérique inexistantes pour tous les composés étudiés ?

De la toiture d'un bâtiment "semblant être amiantée" qui s'écroule sur la voie de chemin de fer ?

De l'envol de poussières (potasse) et du lessivage des produits stockés en cas de pluie, faute de bâchage ou de transferts à l'intérieur des bâtiments existants ?

 

Le 18 mars 2019, le préfet de Charente-Maritime autorise la société TIMAC AGRO à poursuivre l'exploitation de son usine de fabrication d'engrais sur le site de Tonnay-Charente !

L'installation pourra même passer à une production annuelle de 230.000 tonnes contre 142.261 tonnes en 2016. Soit une augmentation de + 62 % !

Source photos : Serge Guégan

Adresse postale

PAYS ROCHEFORTAIS ALERT'
BP 30213
17304 ROCHEFORT CEDEX

  • FB
  • twitter
  • YT

RNA   : W172003816
SIRET : 79967817200013
APE    : 9499Z

Site par Guillaume Laporte